APILL - Association de Protection des Berges de l'

APILL - Association de Protection des Berges de l'

Patrimoine de l’Ill

HISTORIQUE DES AMENAGEMENTS

 

 

Jusqu'au 17° siècle, l'Ill coule sans contraintes majeures : les crues du Rhin rejoignent l'Ill et les communications de rives à rives se font à travers des gués. Certaines chroniques du 16° siècle font déjà mention d'étiages prononcés. Il arrivait à l'Ill d'être à sec à partir d'Oberhergheim.

 

A partir du 17° siècle on commence à endiguer et à rectifier le cours d'eau pour 3 raisons principales :

le franchissement de la rivière par des voies de communications,

l'aménagement de la force motrice,

l'érosion des riches terres agricoles

 

Quelques dates sont à retenir:

1760 Début des travaux de rectification de l'Ill et de la Thur et aménagement de la confluence des deux cours d'eau.

1766 Suite à la dernière crue, la largeur du lit est fixée à 18 toises (env.35 mètres), des confections d'épis en fascines et l'enlèvement des graviers sont décidés.

1770 Début de la construction du pont de Horbourg par l'architecte BREK

1772 Les habitants de Sundhoffen se plaignent des crues qui ont emporté une partie des digues et ont généré des dégâts aux cultures (pas aux maisons !). Des corvées sont organisées pour trouver la main d'œuvre nécessaire aux réparations.

1774 Coupure de 2 méandres (déjà) à Sundhoffen pour redresser la rivière.

1785 Plan de redressement de la rivière à Ste Croix en Plaine pour la construction d'un nouveau pont sur la route allant à Dessenheim.

1801 Année de crue mémorable : « les eaux se sont élevées de 8 pieds (env. 2.50 mètres) » par rapport à l'étiage (une proposition de construire des digues de 4 mètres apparaît)

1817 Wihr en Plaine est inondée par « une grande hauteur d'eau » Il est décidé de construire une digue entre Andolsheim et Horbourg en rive droite, pour protéger Wihr C'est pourquoi Wihr a participé au Syndicat sans être riveraine de l'Ill

1819 Un mémoire rédigé par l'Ingénieur en Chef du département du Haut-Rhin fait la description de l'Ill avec les travaux à exécuter .

1821 L'Ill est classée voie navigable à partir du Ladhof (Arrêté Préfectoral du 21.2.1821  complété par une Ordonnance du 10.7.1835)

1823 Création des premiers syndicats pour le redressement et l'endiguement.

1824 La commission spéciale de l'Ill reprend une partie du mémoire de 1819, on y relève notamment que : « L' Ill est ordinairement à sec pendant 6 mois de l'année depuis Modenheim jusqu'à l'embouchure de la Thur à Horbourg, cela provient de ce que l'Ill est déviée à Modenheim pour alimenter le canal de Neuf-Brisach, mais une des causes principales sont les infiltrations(l'eau reste néanmoins visible dans les trous que la rivière a creusé)..Que si les prairies ne reçoivent plus de limon, elles seront stériles et deviendront des terres labourables !. »Une proposition de créer des Gardes-digues, de planter des bois sur le haut des digues (pour en tirer des revenus pour leur entretien) , d'acheter les terrains de l'emprise et de fixer la largeur de la rivière à 60 mètres. On y lit aussi qu'« on doit prendre en considération que les eaux n'ont plus un écoulement aussi régulier qu'autrefois à cause de défrichements inconsidérés en montagne qui augmentent les crues et les sécheresses. Celles-ci ont une influence sur "les saisons moins marquées".

1839 Une Ordonnance royale(Louis Philippe) institue 5 syndicats pour le redressement et l'endiguement de l'Ill (26.6.1839)

1858 Le Conseil Municipal de Horbourg se plaint des crues ANNUELLES de l'Ill en provenance de Sundhoffen, en rive gauche de l'Ill , entraînant des  dégâts aux terres agricoles et demande la rectification de la rivière.

1860 Création à Horbourg d'un Syndicat des propriétaires pour la création de digues et la lutte contre les inondations. La commune reproche au Syndicat de l'Ill 4°section de dormir ! Ce syndicat des propriétaires voulait s'étendre sur les autres communes, mais sans résultats. Il s'est avéré non efficace et a été dissout en 1863.

1861 à 1863 Il est constitué un service spécial des inondations "régionalisé" (l'Ingénieur en Chef est basé à BESANCON) pour pallier au mieux les catastrophes, pour la mise en valeur des terrains incultes et pour l'incitation au drainage.

1864  Projet de rectification des méandres entre Sundhoffen et Horbourg et d'une digue en rive gauche qui sera exécutée après 1870

1865 Par lettre du 14/10, « Monsieur le Maire d'Andolsheim informe Monsieur le Préfet qu'il existe à Andolsheim un ancien canal à sec la majeure partie de l'année, que les propriétaires sont entrain de combler (le canal d'une largeur de 16 mètres paraît avoir été creusé de la main de l'homme pour fournir un libre écoulement aux eaux de débordement de l'Ill pour rejoindre la Blind) et que malgré l'endiguement il est bon de conserver ce canal pour la sécurité ! ».

1910 Crue exceptionnelle (origine Sundgau, 330 m3/s à Mulhouse)

1983 Crue avec rupture de digue à Logelheim

1990 Crue avec rupture de digue à Colmar, le quartier de la Luss est inondé .

1992 Création de l'Association pour la Protection des berges de l'Ill

1995 Ouverture de l'autoroute A35 qui longe l'Ill et la Thur.

1996 Le Conseil d'Etat confirme la classement en zone inondable des terres entre le Neuland et la rive gauche de l'Ill. Le Préfet du Haut-Rhin rend public l'atlas des zones inondables.

1999 Mise en place d'une commission locale de l'eau pour la création d'un SAGE (schéma d'aménagement et de gestion des eaux) sur le périmètre ILL/NAPPE/RHIN.



10/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres