APILL - Association de Protection des Berges de l'

APILL - Association de Protection des Berges de l'

Les Objectifs de la mare

Les Objectifs de la mare

 

Les objectifs fixés dès le début des discussions au sein de l'association pour la réalisation de ce projet étaient de réhabiliter ce site afin de créer une mosaïque de mini stations favorables à une multitude d'espèces animales et végétales.

 

1.     Créer un milieux humide, en l'occurrence un petit étang avec un îlot en eau plus ou moins profonde toute l'année avec une roselière en queue d'étang. Celle-ci restera inaccessible aux public car elle est très favorable à la nidification des espèces d'oiseaux paludicoles tels les rousserolles, les bruants des roseaux, la foulque macroule, la gallinule poule d'eau, et fournit de la nourriture pour certains oiseaux en migration ou sédentaires tels la rare rémiz penduline  ou simplement la mésange bleue (voir la liste des observations en cliquant ici).


 

 

nid de foulque

 

 

Bruant des roseaux

 

 

2.     Aménager une partie sèche matérialisée par des talus de graviers, des sols calcaires et peu terreux, exposés au soleil très favorable aux espèces thermophiles : lézard des murailles, criquet, sauterelle. Des espèces issues de la forêt steppique environnante de la Hardt tels  le thym, des potentilles, et des véroniques,  des arbustes endogènes tels le baguenaudier, la viorne mancienne, l'aubépine,  et plusieurs plants de rosiers sauvages issus du Conservatoire Botanique de Mulhouse, dans un but de préservation d'espèces tel le rosier à feuilles elliptiques ont été plantés sur ces talus.

 

 

 

Baguenaudier ci-dessus, et gros plan ci-dessous

 

 

 

 

 

3.     Une partie en mares temporaires permettant la reproduction des amphibiens grenouilles, crapauds, des urodèles tritons et salamandres, des serpents couleuvre à collier, des insectes aquatiques gerris, ranâtres, nèpes.

Les insectes semi aquatiques éphémères, chironomes plumeux, les odonates libellule déprimée, sympètre rouge-    sang, agrions, leste fiancé, qui à l'état larvaire vivent dans l'eau, se servent de la végétation hélophyte salicaire, carex et jonc et hydrogéophyte plantain d'eau, massette,  pour accéder à la vie aérienne.

 

 

 

 

Sympêtre rouge sang femelle

 

 

 

En conclusion :

Cet aménagement favorise la biodiversité souvent très malmenée dans notre plaine céréalière, et contribuent favorablement à la dépollution de l'eau de la nappe phréatique.


18/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres