APILL - Association de Protection des Berges de l'

APILL - Association de Protection des Berges de l'

article DNA 25 avril 09 - Ste-croix-en-plaine – A proximité des berges de l'ill, une décheterie en suspens

STE-CROIX-EN-PLAINE – A PROXIMITÉ DES BERGES DE L'ILL, UNE DÉCHETTERIE EN SUSPENS

 

DNA 25.04.2009

 

Nicolas Roquejeoffre.

 

Ancienne décharge sauvage, l'actuelle déchetterie de Sainte-Croix-en-Plaine n'est pas aux normes. La commune souhaiterait que la CAC finance un nouveau centre de tri. Projet non prioritaire répond la communauté d'agglomération de Colmar.

Posée au sud-est de la commune, la déchetterie de Sainte-Croix-en-Plaine se résume à six bennes posées à même le sol dans un environnement boisé. On pourrait même qualifier le site de bucolique avec la proximité de l'Ill et de ses berges sauvages. Ouvert deux demi-journées par semaine, les lundis matins et samedis après-midi, cet ancien dépotoir illégal est très fréquenté par les habitants de la commune. La déchetterie est reconnue comme telle par la communauté d'agglomération de Colmar, compétente dans le domaine de l'élimination et de la valorisation des déchets. La CAC paye en effet les heures durant lesquelles les ouvriers communaux sont sur place mais également l'enlèvement des bennes. En revanche, la préfecture tout comme le conseil général ne reconnaissent pas son existence. Si le département la recensait encore en 2002 comme déchetterie, ce n'est plus le cas aujourd'hui.

« Il y a des risques de percolation dans la nappe ».

« Tout le monde en convient, si c'est un mieux par rapport à l'ancienne décharge sauvage, cette collecte n'est pas la bonne solution », affirme Alphonse Wacker, habitant de Sainte-Croix, membre de l'Apill (association de protection des berges de l'Ill). « Il y a des risques de percolation dans la nappe qui se trouve à trois mètres sous le sol. L'Ill est à proximité. Aucune analyse des sols ni de l'eau de la rivière n'a été effectuée ». L'ancien élu municipal pense qu'il ne serait pas opportun de supprimer cette déchetterie du jour au lendemain. En revanche, « il faut continuer à revendiquer haut et fort un vrai centre de tri des déchets qui a toute sa place dans la zone d'activités ». La commune de Sainte-Croix-en-Plaine plaide justement en faveur de cette solution depuis plus de deux ans. En 2007, l'ancien vice-président de la CAC, Guy Daesslé, évaluait à 600 000 € la construction d'une déchetterie flambant neuve. « Nous avons trois emplacements possibles », souligne le maire, François Heymann. « Sur le site actuel, dans la zone artisanale ou alors de l'autre côté de l'autoroute, en face de l'entrepôt Aldi. Ces terrains nous appartiennent. Il ne manque plus que la volonté ! » Sous-entendu, de la part de la CAC.

« Notre projet numéro  1, c'est Horbourg-Wihr ».

Or, du côté de la communauté d'agglomération, Sainte-Croix-en-Plaine n'est pas prioritaire. « Notre projet numéro  1, c'est Horbourg-Wihr », indique le conseiller communautaire Guy Waehren, élu de Colmar, faisant référence au projet de réaménagement de la déchetterie. « On espère qu'elle pourra drainer le sud-est de l'agglomération colmarienne ». Ce futur centre de tri à Horbourg-Wihr (voir DNA du 23 janvier) sonnera-t-il le glas du dépôt de Sainte-Croix ? François Heymann ne veut pas le croire. « Aussi longtemps que je serai maire, on ne supprimera pas cette déchetterie », clame-t-il. Le maire ajoute qu'un nouveau centre de tri « pourrait attirer les usagers de Sundhoffen, de Herrlisheim et du sud colmarien ». Pas sûr que la CAC réponde favorablement à cette demande de Sainte-Croix. Son président, Gilbert Meyer, n'a pas oublié que la petite commune a tout fait pour quitter la communauté d'agglo. Pour François Heymann, cette bataille judiciaire, aujourd'hui terminée, ne doit pas entraver la politique de développement durable que la CAC mène sur le bassin de vie colmarien.



03/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 160 autres membres